MAGEST (Marel Gironde Estuaire)

Responsable: Sabine Schmidt (EPOC)

 

 

Le réseau MAGEST surveille la qualité des eaux de l’estuaire de la Gironde, le plus grand estuaire d’Europe occidentale, commun à la Garonne et à la Dordogne, un milieu vulnérable et soumis à des pressions climatiques et anthropiques croissantes. Il est composé de stations automatisées qui mesurent en continu : la température, la salinité, la turbidité et l’oxygénation (concentration, saturation) des eaux. Il documente depuis 2004 les bases de données qui permettent la description à haute résolution temporelle des processus hydrodynamiques et sédimentaires (dynamique du bouchon vaseux) et des conditions physico-chimiques qui déterminent notamment le bon état de ces eaux de transition. MAGEST enregistre la signature des évènements climatiques exceptionnels (vague de chaleur, étiage sévère), ou encore l’impact régional du changement climatique. Ce réseau est pour les partenaires socio-économiques un outil d’aide à la définition et au contrôle des politiques de gestion de l’estuaire de la Gironde et des bassins versants amont. Le réseau MAGEST porte notamment le suivi et l’analyse du respect des objectifs du Plan d'Aménagement et de Gestion Durable (PAGD) sur la concentration en oxygène dissous de l’aval des fleuves. Ce réseau régional est soutenu par un consortium qui réunit des laboratoires de recherche (EPOC, IRSTEA), l’Agence de l’Eau Adour Garonne, des collectivités locales et des gestionnaires.

 

Le volet hydrosédimentaire (turbidité, salinité) est labélisé depuis avril 2014 dans le cadre du le nouveau Service d’Observation DYNALIT (embouchure). Trois nouvelles stations de mesure seront mises en service en 2017 à l’aval de la Gironde, de la Garonne et de la Dordogne avec le soutien de la Région, de l’Agence de l’Eau Adour Garonne et de l’Université de Bordeaux.

 

 

Revenir

Ce site utilise des cookies à des fins de statistique, cf "Mentions Légale". En savoir plus...