Parallèlement à la mise en œuvre de tâches d'observations s'inscrivant dans le cadre de services nationaux labellisés, les UMR de l'OASU développent des activités d'observation qui leur sont propres. Ces activités en développementnécessitent parfois encore une certaine maturation avant d'en demander la labellisation.

 

Trois activités d'observation de l'environnement sont principalement mises en œuvre par les chercheurs d'EPOC: SOLAQUI (Service d'Observation du Littoral AQUItain), MAGEST (MArel Gironde ESTuaire) et Molluscan Eye; sous les deux premiers acronymes sont regroupées toutes les activités d'observation du milieu littoral (estuaire, lagunes, côtier) mises en œuvre par EPOC, et non prises en compte par SOMLIT.

 

Par ses différentes actions, notamment d’incitation, la politique générale menée par l’OASU vise à ce que les actions d’Observations menées par les laboratoires le composant soit labellisées à terme. Notons que sur le dernier contrat quinquennal, les activités environnementales autour de l’évolution du trait de côte, de la dynamique littorale et d’une partie de la surveillance de l’estuaire ont ainsi été labellisées (SOERE Trait de Côte et SO DYLITC), ainsi que la base de données KIDA coté astronomie.

 

SOLAQUI (Service d’Observation du Littoral Aquitain)

Animateur: Pierre Labadie (EPOC)

 

solaqui

 

Les activités d'observation menées par EPOC au sein de SOLAQUI ont pour objectifs (i) la mise en évidence de l’évolution à long terme des écosystèmes littoraux et (ii) le soutien aux programmes de recherche. Ces actions sont développées autour de deux axes:

  • le premier axe est orienté vers une approche intégrée de l'évolution à long terme de ces écosystèmes, de leurs caractéristiques physico-chimiques (activités locales du SOMLIT), jusqu'aux caractéristiques de leurs biocénoses (séries à long-terme historiques et pérennes - Bassin d'Arcachon et Estuaire de la Gironde).

  • le second axe vise à acquérir de manière récurrente des données sur les facteurs hydrodynamiques et sur la dynamique morphologique du littoral, en soutien aux programmes de recherche sur la dynamique du trait de côte.

Les activités d'observation actuellement mises en œuvre dans le cadre de SOLAQUI regroupent ainsi des actions complémentaires à celles réalisées au sein de Services d'Observation labellisés en océan-atmosphère (SOMLIT, DYLITC) mais non financées par l’INSU et des tâches d'observation en partie labellisées en océan-atmosphère: MAGEST.

Dans l’optique de mieux préciser et de redéfinir le périmètre des activités d’observation du littoral réalisées dans le cadre de l’OASU, SOLAQUI fonctionne depuis 2013 sur la base d’un appel à projet annuel. Il vise à recenser ces activités et à évaluer leur cohérence scientifique, en explicitant les liens scientifiques et techniques entre activités. Cet appel à projet s’inscrit ainsi dans la démarche d'amélioration continue proposée par les tutelles de l’OASU et notamment par l’INSU, qui a récemment proposé une stratégie nationale de redéfinition de la nature, des missions et de l’organisation des services d’Observation labellisés au niveau national.

Dans ce contexte, l’appel à projets annuel SOLAQUI permet de mieux identifier les services d’observation existant dans l’OASU, leurs objectifs et leurs modalités de fonctionnement. Il permettra également de recueillir de nouvelles propositions s’inscrivant hors SO existant mais ayant pour visée le montage de nouveaux SO dans le cadre de l’OASU, avec à moyen terme l’objectif d’une reconnaissance nationale et d’une labellisation par l’INSU.

 

MAGEST (Marel Gironde Estuaire)

Responsable: Sabine Schmidt (EPOC)

 

 

Le réseau MAGEST surveille la qualité des eaux de l’estuaire de la Gironde, le plus grand estuaire d’Europe occidentale, commun à la Garonne et à la Dordogne, un milieu vulnérable et soumis à des pressions climatiques et anthropiques croissantes. Il est composé de stations automatisées qui mesurent en continu : la température, la salinité, la turbidité et l’oxygénation (concentration, saturation) des eaux. Il documente depuis 2004 les bases de données qui permettent la description à haute résolution temporelle des processus hydrodynamiques et sédimentaires (dynamique du bouchon vaseux) et des conditions physico-chimiques qui déterminent notamment le bon état de ces eaux de transition. MAGEST enregistre la signature des évènements climatiques exceptionnels (vague de chaleur, étiage sévère), ou encore l’impact régional du changement climatique. Ce réseau est pour les partenaires socio-économiques un outil d’aide à la définition et au contrôle des politiques de gestion de l’estuaire de la Gironde et des bassins versants amont. Le réseau MAGEST porte notamment le suivi et l’analyse du respect des objectifs du Plan d'Aménagement et de Gestion Durable (PAGD) sur la concentration en oxygène dissous de l’aval des fleuves. Ce réseau régional est soutenu par un consortium qui réunit des laboratoires de recherche (EPOC, IRSTEA), l’Agence de l’Eau Adour Garonne, des collectivités locales et des gestionnaires.

 

Le volet hydrosédimentaire (turbidité, salinité) est labélisé depuis avril 2014 dans le cadre du le nouveau Service d’Observation DYNALIT (embouchure). Trois nouvelles stations de mesure seront mises en service en 2017 à l’aval de la Gironde, de la Garonne et de la Dordogne avec le soutien de la Région, de l’Agence de l’Eau Adour Garonne et de l’Université de Bordeaux.

 

 

Molluscan Eye

Responsable: Jean-Charles Massabuau (EPOC)

 

Ce service d’envergure internationale surveille la qualité des milieux aquatiques proches ou lointains par l’utilisation d’un système basé sur la capacité des huitres ou d’autres bivalves à agir comme sentinelles pour poser des diagnostics en ligne de sites marins distants. Il propose de suivre 24h/24, tout au long de l’année, divers traits de vie comme l’expression de rythmes biologiques (en fonction de l’heure du jour ou des marées) ou la vitesse du passage à l’état de repos, des vitesses de croissance, enregistrer des pontes ou des mortalités. Grace à de minuscules électro-aimants collés sur les valves d’huitres, de bénitiers, de moules ou de pétoncles, il s’agit de suivre partout où la téléphonie mobile passe et sans besoin d’intervention humaine locale, le comportement de bivalves. Sites équipés : Arcachon, Oléron, Santander, Tromso, Ioro, Nyalesund, etc.

 

Depuis l'été 2013, Molluscan Eye a rejoint la cellule GEO-Transfert (Global Earth Observation - Transfert) d’EPOC.

 

Ce site utilise des cookies à des fins de statistique, cf "Mentions Légale". En savoir plus...