SOMLIT (Service d’Observation en Milieu Littoral)

Responsable OASU: Nicolas Savoye (EPOC) ; OSU pilote : OASU (coord : Benoit Sautour (EPOC))

 

SOMLIT a pour but, via l'observation systématique et coordonnée au niveau national, d'homogénéiser l'acquisition d'un corps de paramètres (hydro-climatiques, chimiques et biologiques) communs à tous les sites, afin : 1) de permettre une étude comparée de séries à long terme sur les trois façades du littoral métropolitain (extraction des tendances, établissement de situations de normalité); 2) d’établir un cadre spatio-temporel pour les actions de recherches ayant en outre pour objectif d’expliquer la variabilité observée. Plus concrètement, SOMLIT a pour mission d'acquérir et de mettre à disposition des séries de mesures temporelles à long terme, régulières, homogènes, étalonnées et acquises en différents sites du littoral pour permettre à la communauté scientifique de disposer d'un outil d'observation de l'évolution de cet environnement. La stratégie de SOMLIT diffère de celle d'un réseau de surveillance de l'environnement. La majeure partie des sites suivis correspond, non pas à des emplacements choisis pour leur sensibilité vis à vis de contaminants identifiés, mais, au contraire, à une situation réputée de «normalité», c'est-à-dire représentative de la zone côtière considérée, supposée se trouver sous l'influence de causes de variabilité « naturelle ». Les mesures enregistrées permettront à long terme de dégager des situations de normalité pour les différents sites considérés et de mieux déconvoluer la variabilité « naturelle » (climatique) et anthropique dans l'évolution des écosystèmes.

L'organisation de SOMLIT repose sur un réseau de sites d'observation implantés à proximité de laboratoires marins. Seize sites sont actuellement suivis (2 en Manche Orientale, 3 en Manche Occidentale, 8 sur le littoral atlantique (Bretagne et Littoral aquitain), 3 en Méditerranée). Les séries de mesures sont opérées depuis 1997 et intègrent 16 paramètres (ou groupes de paramètres) hydrobiogéochimiques dont les prélèvements / mesures / analyses relèvent de procédures communes. Les paramètres mesurés sont : la température, la conductivité/salinité, l’oxygène dissous, le pH, les nitrates, nitrites, l’azote ammoniacal, les phosphates, les silicates, les matières en suspension, le carbone organique particulaire, l’azote organique particulaire, les isotopes stables du carbone et de l’azote, la chlorophylle a, les descripteurs de la communauté pico-nanoplanctonique. Les sites de l’AOSU faisant l'objet d'un suivi portent sur deux des plus importants écosystèmes littoraux d'Aquitaine : l'Estuaire de la Gironde et le Bassin d'Arcachon. La caractérisation des évolutions en relation avec les forçages s'insère dans les thématiques de recherche de l'UMR EPOC.

 

 

Revenir

Ce site utilise des cookies à des fins de statistique, cf "Mentions Légale". En savoir plus...