GAIA

ANO1 ET ANO4 GAIA

Responsable OASU: Caroline Soubiran (LAB) ; OSU pilote : OCA

 

Gaia est la sixième pierre angulaire du programme scientifique de l'Agence Spatiale Européenne, lancée en décembre 2013. L’objectif de cette mission est de cartographier tout le ciel en astrométrie jusqu'à la magnitude 20 avec une précision inégalée. Tous les objets sont aussi observés en photométrie ainsi qu'en spectroscopie pour les plus brillants. Le catalogue final comprendra les distances, mouvements et caractéristiques physiques d'un milliard d'étoiles, un ensemble fondamental pour étudier notre Galaxie. Il comprendra aussi 500 000 quasars dont une partie servira à définir le repère de référence sous-jacent au catalogue. Gaia devrait découvrir et inventorier des dizaines de milliers d'objets inconnus à ce jour : étoiles naines brunes et blanches, supernovae, planètes naines et astéroïdes du système solaire et exoplanètes. Le premier catalogue intermédiaire de Gaia est attendu pour l’été 2016.

 

 

La communauté française est très fortement impliquée dans le DPAC (Data Processing Analysis Consortium) qui est chargé de développer la chaîne de traitement des données et de produire le catalogue final Gaia. L’équipe M2A du LAB a plusieurs responsabilités au sein du DPAC, dans les unités de coordination CU3, CU4, CU6, CU8 et CU9.
 

Tâches de service proposées dans le cadre ANO1 ET ANO4 :

La contribution du LAB concerne plusieurs activités du DPAC, qui sont les suivantes :

  1. Acquisition des données auxiliaires pour la spectrométrie de Gaia : observation sol et analyse des étoiles de référence pour la calibration des vitesses radiales et des paramètres astrophysiques, compilation de bibliothèques de spectres observés et de catalogues de paramètres stellaires, utilisation de données auxiliaires pour la validation des données du RVS (Radial Velocity Spectrometer), gestion des programmes observationnels au sol pour le suivi des étoiles de référence, documentation et mise en ligne des catalogues.

  2. d’algorithmes pour (1) la caractérisation morphologique des objets présentant une structure étendue (galaxies et nébuleuses planétaires), (2) la détection des galaxies hôtes des quasars vus par Gaia et la caractérisation de leur éventuel impact sur l’astrométrie du quasar central, (3) la  reconstruction d'images à deux dimensions des sources de Gaia présentant une structure étendue.

  3. Acquisition et analyse des données VLBI des radiosources les plus adéquates qui permettront d’aligner avec une grande précision astrométrique le repère radio ICRF (International Celestial Reference Frame) et le futur repère optique Gaia.

 

L’équipe M2A du LAB est aussi impliquée dans les tâches de service du Gaia-ESO Survey et de WEAVE (responsable nationale : Vanessa Hill, OCA).  Ces relevés spectroscopiques nécessitent d’observer des étoiles de calibration qui permettent de vérifier la cohérence interne du relevé, et de comparer ses résultats à d’autres grands relevés, en particulier à Gaia. Le rôle de l’OASU est de participer à la définition de la stratégie de calibration avec le choix des objets adéquats qui assureront la continuité avec Gaia et les autres grands relevés sols.
 

Contact au LAB:  Caroline Soubiran

Revenir

Ce site utilise des cookies à des fins de statistique, cf "Mentions Légale". En savoir plus...